Actualités

Parcours d'Art floral

Publié le 19 mai 2017

La Société D'Horticulture des Yvelines a décoré chaque vitrine et cour des Antiquaires de la geôle, pour inviter les visiteurs à suivre un parcours fleuri à l'occasion des fêtes du printemps.


 

Arts et menus plaisirs à la cour

Publié le 07 octobre 2016

Notre fête d'automne se déroule du 6 octobre (soirée privée) au 7 et 8 octobre 2016.

De nombreux clients et amis ont pu profiter d'un temps estival pour contempler les belles mises en scènes d'objets choisis par tous les antiquaires et galeries d'art.

L'invité d'honneur était Henry-Jean SERVAT, sous la présidence de François de MAZIERES, maire de Versailles.

La Galerie ACANTHE avait, pour l'occasion, reconstituée un bosquet décoré de la Vénus au bain en terre cuite, 

portant la signature du sculpteur Christophe-Gabriel ALLEGRAIN.

La version originale en marbre a été présentée au Salon en 1767 et aujourd'hui conservée au Musée du LOUVRE à Paris.

 

 

Les fêtes d'automnes 2016

Publié le 30 septembre 2016




Comme chaque année, les Antiquaires du quartier de la geôle à Versailles fêtent leur anniversaire par leur soirée "Fête d'Automne".

Le thème 2016 sera : Arts et Menus Plaisirs à la Cour.

Notre Galerie a choisi pour illustrer ce thème, le tableau ci-dessus qui illustre l'invitation. Il sera visible à la Galerie pour l'événement.

« Pose café » à Versailles

 

C’est Anne d’Autriche, épouse de Louis XIII, qui introduisit le chocolat en France en 1615 ;

rare, il est considéré comme excentrique et reste réservé à quelques initiés.

Après la mort de Louis XIII, en 1643, la Reine, devenue Régente, impose son goût pour le chocolat.

En 1660, Marie Thérèse d’Autriche, épouse de Louis XIV, introduira le cacao en Martinique.

On murmurait qu’elle avait deux passions : le Roi…. et le chocolat.

A Versailles, le chocolat devint à la mode avec Madame de MAINTENON,  il est servi dans tous les salons de la Cour.

Avec la faveur du Roi, David CHAILLOU ouvre une première boutique à Paris. On prêtait au chocolat de nombreuses vertus.

La mode s’amplifia sous Louis XV, il apparaîtra en Angleterre en 1665, avec la prise de la Jamaïque.

On inventa l’ancêtre du chocolat à croquer en 1674 sous forme de « boudin à l’espagnole ».

Le mot « chocolat » fit son entrée dans le dictionnaire en 1680.

Le chocolat dans tous ses états : Marie-Christine BRAJARD