Groupe en marbre vert L'enlèvement des Sabines

L'oeuvre est réalisée en marbre de porphyre vert sculpté en ronde-bosse, dans un mouvement giratoire s’élevant sur un seul axe en spirale avec des corps à la musculature puissante et des visages expressifs.

Les Romains, manquant de femmes, enlèvent celles de leur voisin, les Sabins.

Le Sabin à la barbe abondante est écrasé entre les jambes puissantes du Romain, le visage effrayé, impuissant, tend sa main dans un geste implorant.

Le ravisseur romain, à la courte barbe bouclée, bien campé sur ses jambes, regarde avec attention sa captive. 

La Sabine, aux cheveux bouclés, ceints d’un étroit bandeau, crie son désespoir en tendant vers le ciel sa main ouverte. 

Ce groupe est posé sur un socle carré mouluré avec une frise en façade sculptée dans la masse représentant la scène de l'enlèvement dans la ville.

Cette sculpture est une représentation plus tardive du XIXème, s’inspirant de l’œuvre de

posé sur un socle carré mouluré avec une frise en façade sculptée dans la masse représentant la scène de l'enlèvement dans la ville.

Cette sculpture est une représentation plus tardive du XIXème, s’inspirant de l’œuvre de Jehan de Boulogne (Jean en français, Giambologna en italien) sculpteur flamand (1524 – 1608).

(Jean en français, Giambologna en italien) sculpteur flamand (124 – 1608). L'œuvre originale est réalisée entre 1574 et 1582.

Quelques restaurations sur les doigts.

 

Hauteur : 94 cm

Largeur : 41.5 cm

Profondeur : 43.5 cm

Pour toute demande d'infomrmation sur cet objet, contactez-nous par le formulaire suivant :
Demande d'information